Vol, terminaux corrompus ou marchands mal intentionnés… les menaces continuent de peser sur la sécurité bancaire. Mais qui dit menaces, dit solutions. Et celles à venir annoncent de petites révolutions !

 

Aujourd’hui, des solutions pour surveiller les fraudes

 

Le standard EMV

Depuis 1995, le standard EMV (Europay Mastercard Visa) est la solution la plus reconnue pour lutter contre la fraude. Il s’appuie sur un élément sécurisé qui permet d’authentifier une carte de paiement, et de s’assurer que la transaction est bien signée par un porteur dédié.« Depuis les années 90, la sécurité du dispositif a été renforcée, notamment avec le passage d’une authentification SDA (Static Data Authentication) à une authentification DDA (Dynamic Data Authentication). Cela rend la duplication d’une carte quasiment impossible », explique Antoine Vilain, Product Line Director chez OT. Pour preuve, les États- Unis, l’un des derniers bastions, migrent actuellement massivement vers cette technologie.

« Côté paiement en ligne, une autre évolution proposée est OT MOTION CODETM, une carte de paiement à cryptogramme dynamique qui assure une sécurité maximale tout en garantissant une ergonomie optimale pour le client final. »

Le scoring

Les banques sont les premières victimes de la fraude. En surveillant les comportements d’achat inhabituels, elles peuvent aujourd’hui s’en protéger. Le scoring leur permet, selon certains critères définis, de détecter tout comportement d’achat suspect, et potentiellement frauduleux. « Si votre banque se rend compte que vous effectuez des achats dans deux pays différents à des moments rapprochés, elle va s’alerter et vous prévenir. Il s’agit de garantir la sécurité des transactions et de protéger au mieux le porteur. » Si la méthode s’avère efficace, elle connaît néanmoins quelques limites : la détection intervient souvent trop tard car les banques ne peuvent pas toujours effectuer toutes les vérifications nécessaires en temps réel.

 

Demain, des cartes hyper-intelligentes pour les anticiper

 

Plutôt que de réagir : anticiper

OT propose d’améliorer les alertes reçues par la banque et dans certains cas, d’aller jusqu’à bloquer les transactions potentiellement frauduleuses avant même qu’elles aient lieu. « L’objectif est d’être proactif. Notre solution permet d’ajouter de nouvelles fonctionnalités, directement dans la carte, afin d’analyser des scenarii en temps réel. » Ainsi, dès qu’un comportement anormal est identifié en magasin, la banque est alertée.

« La technologie EMV Smart Sensors permet d’adapter le comportement de la carte. Elle est capable par exemple de reconnaître des transactions caractéristiques d’une carte volée et de se bloquer si besoin.»

Il existe des niveaux de réponses intermédiaires, en fonction du comportement détecté ou du client. « La carte peut, par exemple, créer une alerte qui déclenchera un appel au porteur afin de valider l’achat. Mais les réactions se font toujours en temps réel, en fonction d’un contexte donné. » Un véritable avantage, lorsque l’on sait qu’il faut parfois attendre plusieurs jours avant de se rendre compte d’une fraude.

Cette solution ne remplace pas les méthodes de scoring déjà en place au sein des établissements bancaires, mais permet de les enrichir en utilisant des champs de la transaction EMV qui sont inutilisés aujourd’hui.

« Utiliser ces champs EMV permet d’assurer une transaction encore plus sécurisée sans impact sur l’infrastructure existante. »

Protéger toutes les parties prenantes

Cette nouvelle génération de cartes hyper-intelligentes représente une sécurité supplémentaire pour les utilisateurs, pour les banques en cas de malveillance interne et pour les commerçants qui pourraient se faire pirater leurs terminaux.

« Ces nouvelles cartes répondent à une réalité et à des besoins concrets de la part des banques. Il faut s’adapter aux nouveaux moyens des cyber pirates et proposer des solutions au plus près des comportements des consommateurs. Notre objectif est de sécuriser tous les actes d’achat, et EMV Smart Sensors fait partie de ces solutions. »

Le secteur bancaire se doit, par nature, d’innover en permanence. Avec ces cartes proactives, il s’inscrit dans une démarche au plus proche des utilisateurs, pour toujours plus de sécurité.