Le génie marketing de GoPro repose tout d’abord sur le rendu « grand angle » très caractéristique, la facilité d’utilisation et surtout la capacité des utilisateurs à partager leurs films sur Youtube. Rapidement, la marque est devenue une icône, un nom générique. Ses utilisateurs devenant tous rapidement des prescripteurs.

Si le phénomène GoPro a commencé voici 5 ans dans les magasins de surfs, l’énorme majorité des ventes se fait désormais dans les grandes enseignes de produits électroniques voire dans la grande distribution. Les accessoires associés à la caméra permettent de la fixer sur toutes les parties de son corps, mais également sur un casque, un surf ou une voiture. Mais si les sports extrêmes font partie de l’ADN de GoPro, la marque s’ouvre de plus en plus aux aventures du quotidien comme le montre la dernière vidéo postée pour la promotion de la Héro 4.

Aujourd’hui, GoPro se présente désormais comme une société de média et non de technologie. Ceci indique à quel point les produits GoPro sont un moyen et non une finalité. La vraie richesse de la marque provient en effet du nombre de films réalisés et partagés par ses utilisateurs sur les réseaux sociaux. Ainsi au premier semestre 2014, le nombre de minutes regardées sur la chaîne officielle de GoPro sur YouTube était en augmentation de 270% par rapport au semestre précédent.

Avec GoPro, chacun peut désormais raconter sa vie et ses aventures en 4K avec une facilité déconcertante. En ayant sorti la camera Ultra haute définition la moins chère du monde, GoPro donne accès à ce nouveau standard au plus grand nombre. Alors que les ventes de télés 4K s’envolent, GoPro pourrait vite devenir le premier générateur de contenus associés en se servant d’une des seules plateformes capables de diffuser du contenu 4K… Youtube !

Si les deux géants américains semblent avoir besoin l’un de l’autre, la capacité de GoPro à mieux monétiser son contenu reste son enjeu majeur. Car le principal bénéficiaire de cette opération reste pour l’instant le propriétaire de YouTube, Google.