L’Internet mobile et les objets connectés ont largement bouleversé le rapport que l’on entretient au spectacle sportif, en proposant aux spectateurs une expérience non seulement mobile mais également enrichie en contenus et en services. Mises en place par les clubs ou les organisateurs, les applications pour smartphones et tablettes sont entrées en concurrence avec les diffuseurs télévisuels traditionnels, en offrant de voir en mobilité les matchs en direct, de revoir des actions au ralenti, d’accéder à des statistiques, des résumés des interviews, de commenter le match entre supporters, etc. Les écrans mobiles s’imposent donc désormais comme des écrans incontournables, que l’on soit chez soi ou en mobilité.

 

Mais c’est sûrement dans les stades que les smartphones et autres objets connectés sont en train de durablement révolutionner l’expérience des spectateurs, avec de nouvelles enceintes conçues pour s’adapter à ces nouveaux usages mobiles et connectés. Alors qu’ils se distinguaient autrefois par leur architecture ou par leur capacité, les stades rivalisent aujourd’hui sur le plan de la technologie et de l’innovation, visant à fidéliser les supporters et à leur offrir plus de confort, plus de services et plus de spectacle.

 

Connexion permanente et wifi à tous les étages

Les clubs professionnels, en Europe ou en Amérique du Nord, ont donc rapidement compris que s’ils voulaient maintenir de forts taux de remplissage des stades, ils devaient fournir les services justifiant des prix d’entrée élevés. Il faut par exemple débourser jusqu’à 130 livres le jour du match pour voir évoluer l’équipe londonienne d’Arsenal. Les stades modernes se sont donc adaptés aux nouveaux usages, d’abord en proposant un accès gratuit et illimité au réseau, permettant de vivre le match à la fois sur le terrain, mais également sur son terminal connecté, grâce au WiFi qui irrigue désormais les travées des stades et des enceintes couvertes.

 

Comme souvent, le mouvement est venu de la puissante ligue américaine professionnelle de Football Américain (NFL). Des équipes comme les Baylor Bears, Nebraska Cornhuskers, San Francisco 49ers, ou les New England Patriots sont les premières à proposer des applications mobiles permettant de se connecter avec les spectateurs. Ceux-ci ont désormais accès à des statistiques exclusives, peuvent choisir l’angle des ralentis, créer des tableaux de suivi de statistiques personnalisés, etc. Côté marketing, les San Francisco 49ers ont également intégré un service de ticket mobile dans l’application, permettant non seulement d’accéder au stade, mais également de payer, de cumuler des points de fidélité, etc.

 

On pourra également éviter les queues qui se forment à la pause aux buvettes ou magasins de produits dérivés, en achetant et payant en ligne ses t-shirts, son repas ou sa boisson préférée. L’ensemble vous étant livré à votre place, en tribune.    

 

En Europe, la modernisation des stades initiée depuis les diverses coupes du monde de rugby ou de football en Allemagne, France ou Angleterre a logiquement permis au vieux continent de rentrer dans la même dynamique. Afin de moderniser et sécuriser l’expérience des supporters et des visiteurs, OT fournit par exemple les cartes sans contact de contrôle d’accès et de paiement du tout nouveau Parc Olympique Lyonnais, inauguré le 9 janvier 2016. Deux types de programmes ont été conçus et développés pour les fans : disponible dès l’ouverture, la carte Visiteurs sans contact permettra de payer dans l’enceinte du stade mais également sur internet et de profiter du programme de fidélité. Toute l’enceinte du stade sera cashless : seules les cartes OL ou bancaires seront admises comme moyens de paiement. Cette offre sera complétée mi-2016 par la carte « Abonnés » sans contact (la Carte Olympique Lyonnais), qui permettra en plus des fonctionnalités de paiement et d’offres personnalisées, d’accéder au stade et de bénéficier d’un programme de fidélité unique.

 

 

Tout participe donc à recréer dans le stade les conditions de confort de visualisation que l’on peut avoir chez soi, mais avec en plus tout ce qui fait le charme d’une rencontre “live” : l’ambiance, les chants des supporters, la proximité avec les joueurs, etc. Pour les spectateurs, c’est une expérience nouvelle et enrichie. Pour les clubs, ce sont des revenus complémentaires et de nouvelles opportunités en matière de marketing (connaissance plus fine des comportements, création de bases de données, etc.) et de relations avec les fans.